ActuPhoto†e†io

Ma photo
De l'actu à la photo - Des mots aux images - Des balades aux reportages - Et des coups de gueules qui soulagent...
•>••>•••>••••>Pour me contacter<••••<•••<••<•
•>••>•••>••••>Nouveau SitePhoto†e†io<••••<•••<••<•

dimanche 24 juin 2012

Ils dansent avec nuages...

Bonjour à tous,

Dimanche dernier a eu lieu la coupe de France de parachutisme artistique à l'Ecole Française de Parachutisme Le Blanc (36) Aérodrome.

ActuPhoto†e†io y était pour vous.

Avant toute chose, il me faut adresser mes remerciements les plus vifs aux organisateurs de cette très belle épreuve sportive.
En effet, aucun endroit ne m'était interdit, j'ai pu aller et venir partout : Bureau des officiels, hangar, zone d'atterrissage des compétiteurs et même à la porte de l'avion pour les embarquements.

Un merci tout particulier aux concurrents qui malgré les enjeux ont accepté ma présence et mes questions.

J'espère, pour tous ces passionnés et pour vous que mes photos sauront leur rendre un bel hommage en guise de remerciement.
En tout cas, j'ai été très honoré d'être témoin d'un tel dimanche matin.

Commençons par l'embarquement à bord du Pilatus qui va monter...
Cliquer pour agrandir les images
...monter à 4000 mètres pour "larguer" les parachutistes.
Cliquer pour agrandir les images
Evidemment, à cette altitude, il est très rare de voir les évolutions, surtout s'il y a des nuages. Ci-dessous, le trio vient de terminer ses figures. On peut estimer à cet instant qu'ils sont à une altitude d'environ 2000 m.
Cliquer pour agrandir les images
L'éclatement pour ne pas se gêner lors de l'ouverture des parachutes
Cliquer pour agrandir les images
Et l'ouverture...
Cliquer pour agrandir les images
On distingue l'avion et les trois derniers chuteurs
Cliquer pour agrandir les images
Quelques explications s'imposent :
Une équipe est composée de trois parachutistes. Deux effectueront les enchaînements de figures et ainsi réaliseront un véritable ballet aérien. Il sera noté sur la fluidité, la précision, la technique et... sur le film du troisième compère qui fait partie intégrante de l'équipe, C'est le "vidéoman". Son rôle est donc primordial. Il doit faire les bons cadrages, prendre les bons angles qui mettront en valeur ses deux coéquipiers. Tout ça en chutant à une vitesse avoisinant les 250 Km/h...
Cliquer pour agrandir les images
Les images seront visionnées par les juges immédiatement après l'atterrissage des concurrents et seront projetées devant tous les compétiteurs qui observeront dans un silence quasi religieux pour applaudir à la fin de l'exercice.

Si vous regardez bien l'image ci-dessous; nous sommes dans la discipline de FreeFly, noter le coin en bas à droite de la projection...Eh oui ! c'est le ciel. Nos chuteurs ont la tête en bas et ils se trouvent au dessus de la couche nuageuse !
On comprend mieux l'intérêt du "Vidéoman", car dans ce cas, impossible de voir depuis le sol.
(Désolé pour la qualité de cette image, mais je ne peux l'avoir mieux)
Cliquer pour agrandir les images
J'ai été agréablement surpris de voir une grande parité entre les pratiquantes et les pratiquants. C'est suffisamment rare pour le souligner.
Cliquer pour agrandir les images




A peine arrivé, chacun plie son parachute avec une telle conscience que je n'ai pas osé leur parler pendant ce moment. En dehors de la raison évidente de sécurité, chaque mouvement est réalisé avec rigueur, minutie et en pleine conscience.

Cliquer pour agrandir les images
N'allez pas confondre ces sportifs de très haut niveau pour des casse-coups. Même si l'ambiance est très sympathique, le professionnalisme est si fort qu'il est presque palpable.

On peut voir des équipes répéter sans cesse les figures. Bien sur, le "Vidéoman" est présent à chaque fois
Cliquer pour agrandir les images
Certains répètent encore en attendant l'avion...
Cliquer pour agrandir les images
Encore et encore...
Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images
Avant et après le saut...Encore et toujours !
Cliquer pour agrandir les images


Une dernière info qui a son importance :

De la porte de l'avion à 4000 m jusqu'à l'atterrissage, il ne s'est écoulé que...50 secondes...(Faut pas traîner pour les enchaînements de figures). L'avion lui, n'atterrira que bien après les parachutistes qu'il vient de larguer.
Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images
J'ai été impressionné par la vitesse avec laquelle ils approchent le sol. Le niveau est vraiment placé très haut. Ces professionnels dépassent allègrement les 1000 sauts.
Cliquer pour agrandir les images
On voit ici en arrière plan l'avion qui est encore pour quelques secondes en vol avant le toucher des roues.
Cliquer pour agrandir les images
N'aller pas croire à un atterrissage raté sur l'image ci-dessous.

C'est en fait une belle démonstration de maîtrise. Ce concurrent va se laisser glisser dans cette position sur toute la zone d'atterrissage en gardant une très grande vitesse pour finir par un poser en toute légèreté
Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images

Au regard des positions peu orthodoxes de ces parachutistes (et encore, vous ne voyez pas la vitesse d'exécution...proprement hallucinante ! ),
je me dois de vous préciser qu'il s'agit là, de parachutistes de très très haut niveau. Pour cette coupe de France, les compétiteurs se mesuraient à l'équipe AKROSTYLE qui ne sont autres que les champions du monde. et ils sont français....CoCoRiCo !!!

Cliquer pour agrandir les images

Cliquer pour agrandir les images

J'espère que vous aurez pris autant de plaisir à découvrir ce sport que j'en ai éprouvé lors de ce reportage.


Bonne semaine à tous
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire