ActuPhoto†e†io

Ma photo
De l'actu à la photo - Des mots aux images - Des balades aux reportages - Et des coups de gueules qui soulagent...
•>••>•••>••••>Pour me contacter<••••<•••<••<•
•>••>•••>••••>Nouveau SitePhoto†e†io<••••<•••<••<•

dimanche 20 novembre 2011

Politique - Toujours les mêmes !!!

Bonjour à tous,

Aujourd'hui pas de photo, pas de Slam, juste un ras le bol d'être pris pour un neuneu par nos "gouvernants"…

Voilà que notre petit président, sous le couvert de "fraude sociale" stigmatise les assurés sociaux que nous sommes.

Après les "Travailler plus pour gagner plus", les Rom et j'en passe, la dure lutte contre les paradis fiscaux, la taxation des échanges boursiers qui ne verra jamais le jour (Goldman et Sachs ne seront jamais d'accord). J'ai un peu l'impression de prendre, encore, de la poudre aux yeux.

Lorsqu'on sait que dans les 20% de "fraude sociale", 90% sont des cotisations patronales non réglées, info diffusée par tous les médias, je me demande…

Comment, en ces temps de crise et de chômage, d'emploi précaire, comment un salarié peut "exagérer" ses arrêts maladies au point d'entrainer une tricherie de 20% à la sécurité sociale ? Comment une personne normalement constituée pourra prendre le risque de se faire licencier pour fausse maladie ? Alors qu'il est prouvé qu'en période de crise, les arrêts maladie sont en net diminution. Y'a qu'un neuneu pour faire ça !

Et quand bien même, pour être en maladie, il faut une feuille de maladie délivrée par un toubib, marron de préférence…tout le monde sait que ça court les rues un toubib marron…

Non content de pointer du doigt les méchants voleurs de droits sociaux, voilà que ce cher (très cher, n'oublions pas l'augmentation de son salaire en début de mandat) président s'en prend aux "bénéficiaires" du RSA pour les faire bosser gratis !!!
Là, je ne suis pas loin de vomir !
On voit qu'outre-manche chez nos amis anglais, le chômeur pour garder ses droits d'allocataire doit "fournir" 30 heures par semaine !!!
Résultat, les entreprises n'embauchent plus !

"On n'a pas de dignité quand on ne peut survivre qu'en tendant la main"

La dignité, monsieur le président, c'est de pouvoir vivre des fruits de son travail !!! Encore faudrait-il qu'il y en ai du travail !!!
Et qu'est-ce qu'il a fait le président pour augmenter l'emploi ?? Ben…il a augmenté le chômage !
Et qu'on ne me dise pas que c'est la faute à la crise !!!! On sait, on voit bien que la crise ne touche pas les nantis bien au contraire !

Vous savez à quoi ils me font penser tous les guignols de cette "équipe gouvernementale" ?
On dirait qu'ils sont d'ores et déjà convaincus d'avoir perdu les présidentielles et qu'ils sont entrain de "pourrir" les chantiers pour les suivants !
Genre, puisque vous ne m'aimez pas, vous aller me détester parce qu'on va vous mettre un gros bordel !

Et il nous donne des leçons de dignité…

Pathétique, pitoyable !

On pourrait s'en amuser et se marrer à leurs dépends tellement ils sont puérils et ridicules, tellement ils ne se rendent même plus compte de l'énormité de leurs couleuvres. Le seul problème c'est que leurs conneries vont nous coûter très chères.

L'europe s'écroule comme un château de carte, le peuple grec s'est un peu rebellé, les italiens, les espagnols ont crié au scandale et les français ? Le pays des droits de l'homme ? les instigateurs de 1789 doivent se retourner dans leur tombe en voyant que nous sommes devenus un peuple tellement individualiste qu'il n'y a plus que les fonctionnaires capables de faire valoir notre droit de grève (je pense aussi aux morts de 1936). Il faut dire aussi que bon nombre de travailleurs se sont transformés en "demandeurs d'emploi"…

Quand on voit que le "Ministre auprès du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique" (Si si, sans rire, c'est son titre) qui n'est autre qu'Eric Besson et qu'il nous dit dans l'hémicycle que PSA ne supprime pas 5000 emplois en France et tout ça avec un aplomb sans faille... Alors que tout le monde sait que PSA a été "soutenu" par le gouvernement (c'est à dire nous) lors de la crise et qu'aujourd'hui, ils présentent des bénéfices quasi record. Si ça c'est pas du foutage de gueule, ça y ressemble étrangement.

J'ai baladé ma carcasse sur la planète et toujours j'ai ressenti de l'envie, parfois de l'admiration lorsque je disais être français.
J'ai défendu les "intérêts" de la France avec une certaine fierté sur d'autres continents. J'adore le pluralisme ethnique de notre pays, j'aime à penser que nos différences culturelles sont une grande richesse pour tous.

Ben là, quand je vois et entends l'attitude des Hortefeu, Guaino, Guéant, Bertrand, Morano (Mon dieu ! Morano...), bref toute la bande à Sarko, j'ai mal pour ma France, pour sa place dans le monde, sa respectabilité…

Ils m'ont cassé mon pays !!! Mais ce qui me fait le plus mal, c'est que personne ne gueule ! Personne ne dit rien !

Une manif de temps en temps...

100 000 personnes selon les organisateurs et 10 000 selon la police…

Il y a des peuples aujourd'hui, en ce moment même, qui sont entrain de nous donner une grande leçon de courage idéologique, de peuple unifié...

Y'a des baffes qui se perdent quand même !!!

Bonne semaine à tous malgré tout

4 commentaires:

  1. Et oui... Il ne faudra pas oublier d'aller voter en 2012 !
    En attendant, gardons espoir et courage malgré tout et faisons au quotidien les petits gestes solidaires, gentils, simples ; ces petits gestes qui peuvent aussi changer le monde. Enfin à mon avis !

    Virginie

    RépondreSupprimer
  2. Heureusement en effet qu'il nous reste ces petits plaisirs là ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a malheureusement pas de surprise à ce qu'il se passe, la politique appliquée aujourd'hui est la même qu'hier. La méthode est connue, diviser pour mieux régner, former les individualismes, créer des frustrations, des désirs matériels et pour finir endetter les gens. Une fois que tout ceci est mis en place, la misère s'installe et il est facile de manipuler les personnes en désarroi.

    Il ne faut pas confondre être et avoir, voilà la base de la vie en société.

    Mais je crois que notre vision doit s'encrer dans le réel, dans la vraie vie, car le tableau n'est pas si sombre, et la soupe médiatique quotidienne n'est pas le reflet de la réalité. Les médias aujourd'hui ne sont rien d'autre que des supports publicitaires, quant aux politiques au pouvoir, et bien ils se débattent de manière populiste, car ils sentent la fin proche. Des soubresauts nauséabonds qui j'en suis certain ne leur sera pas bénéfique dans les prochains rendez-vous électoraux.

    Mais attention, il ne faut pas dénigrer l'ensemble de la société, ce serait faire le jeu des extrémistes qui comptent sur une forte abstention pour gagner du terrain.

    Toute cette année j'ai participé à de très nombreuses manifestations, et à chaque fois c'est en masse que les citoyens se sont réunis, ils venaient de milieu fort différent et avaient des origines tout aussi différentes, mais tous n'avaient qu'un désir, changer les choses ! Redonner de la noblesse à la démocratie, et arrêter la casse au nom des financiers.

    Ce pénible discours qui te révolte, n'est que la suite de tous ceux proclamés depuis déjà trop longtemps, il faut savoir ne pas les entendre, ils sont ridicules de bêtise et sont tellement aberrant que leur bien-fondé est de fait anéanti par leur propos.

    La destruction des acquis sociaux a toujours été l'objectif final de ce gouvernement, il était également inscrit dans le projet de constitution européenne que nous avons tous reçu, je vous invite à le relire, vous y retrouverez nombre de réformes soi-disant indispensables aujourd'hui.

    L'Europe à était travesti, et détourné de son but, aujourd'hui ce machin n'est là que pour détruire les états, et leurs citoyens, pour détruire les services publics et marchandiser la gestion des pays comme des entreprises rentables ! Qui peut aujourd'hui déclarer sérieusement qu'un hôpital ou une école peut être commercialement rentable ?

    Vous avez 80 ans, vous soigner n'est plus rentable, vous n'aurez donc pas droit aux examens !

    C'est scandaleux n'est ce pas une société qui déclare cela, et bien vous y êtes ! C'est la France d'aujourd'hui, celle de ce gouvernement !

    Nous sommes encore dans une démocratie, en tout cas officiellement, et c'est démocratiquement que nous devons tourner les pages les plus sombres de notre douce France.

    Le vote est la seule façon acceptable aujourd'hui pour changer les choses, même si je ne suis pas le dernier à frapper le paver pour hurler ma colère.

    RépondreSupprimer