ActuPhoto†e†io

Ma photo
De l'actu à la photo - Des mots aux images - Des balades aux reportages - Et des coups de gueules qui soulagent...
•>••>•••>••••>Pour me contacter<••••<•••<••<•
•>••>•••>••••>Nouveau SitePhoto†e†io<••••<•••<••<•

mercredi 2 février 2011

Premier post














En attendant le premier reportage photo...
Un vieux texte de Slam,
malheureusement toujours d'actualité.
Baisse de lunmière
Pouvoirs

Ils nous disent que c’est pour notre bien
Qu’ils vont faire tout ce qui est en leurs pouvoirs
Pour nous éviter de nous retrouver sans rien
Qu’ils ont pleine conscience de nos déboires.

C’est pas nouveau, ça va faire des siècles qu’on entend ça
Et on est toujours au même point, victimes des crises.
Ils nous inventent des taxes pour les vieux, des charges ici et là,
D’autres radars où ça rapporte le plus, pas où ils sont de mises.

J’ai lu dans un dico la définition d’un mot, DEMOCRATIE
« Gouvernement où le peuple exerce la souveraineté »
Dans le pays des droits de l’homme, on dirait qu’elle est partie
A part voter, j’ai l’impression que notre souveraineté se limite à « casquer ».

Evidemment, ils ne vont pas chercher l’argent chez ceux qui en ont
C’est chez eux, et puis, ils ne sont pas assez nombreux.
Pour ces gens là, le peuple, c’est une masse de distributeurs de billets sans fond
Et ils y puisent sans arrêt mais sans atteindre le point dangereux.

Car ils ont de l’expérience, ils se souviennent de 1789
Alors ils laissent juste ce qu’il faut pour que la masse puisse manger.
Ils ne feront pas deux fois la même erreur, au risque de tout refaire à neuf.
Comme un quidam qui laisse un sous en caisse pour avoir la paix avec son banquier.

Il y a ceux du peuple qui y croient encore, qui votent dans l’opposition.
Il faudrait qu’elle soit crédible, qu’elle apporte un semblant d’espoir.
Mais ils collectionnent les râteaux, ils sont en pleine dépression.
Là aussi, c’est la baston via les médias, là aussi, c’est la course au pouvoir.

Que va-t-il falloir pour que la masse se mette à bouger ?
Du boulot ? Y’en a plus, et ceux qui travaillent encore n’ont pas tous un toit.
De l’argent ? Y’en a pas assez pour nous, il a déjà été attribué
La politique ? De toute part, elle est montrée du doigt.

La politique, elle est devenue ce que vous en avez fait,
Ce n’est plus des idées communes et divergentes pour notre mieux vivre.
Ce n’est plus des débats sur des projets forcément imparfaits
C’est la lutte d’un pouvoir individuel acharner au point d’en être ivre.

Mesdames et messieurs les élus du peuple de notre république.
Sur vos incompétences, sur vos ingérences, nous ne fermons pas les yeux.
Votre pouvoir n’a de vie que jusqu’à notre réplique
N’embraser pas la masse assombrie planant dans vos cieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire