ActuPhoto†e†io

Ma photo
De l'actu à la photo - Des mots aux images - Des balades aux reportages - Et des coups de gueules qui soulagent...
•>••>•••>••••>Pour me contacter<••••<•••<••<•
•>••>•••>••••>Nouveau SitePhoto†e†io<••••<•••<••<•

vendredi 4 février 2011

Ces peuples qui se rebiffent...

Partant du postulat que le meilleur prédateur de l'homme est l'homme lui-même, il semble néanmoins que celui-ci se souvienne du vieil adage : "L'union fait la force".

Lorsqu'on voit un peuple entier lutter avec des pierres contre des fusils et des chars pour retrouver la liberté et aussi une plus juste répartition des richesses, on ne peut qu'être à nouveau rempli d'espoir.

Le seul problème est que ces peuples qui se rebiffent et gagnent face au pot de fer ne nous apportent pas seulement l'admiration de leur combat envers le "ras le bol". Ils nous montrent aussi notre principale faiblesse, celle qui empêche toute action du peuple français et qui rassure tellement nos dirigeants.

L'individualisme.

Sans doute orchestré par la peur du chômage. Une colère latente et montante maladroitement dirigée vers d'autres ethnies, et pourtant, certains éléments de notre peuple français y adhèrent…

Notre individualisme nous fabrique des oeillères et c'est bien pratique. On ne voit que ce qui est dans le champs de vision. Pour le reste, on ne veut surtout pas voir les neuf millions de mal logés, les presque dix millions de gens en situation professionnelle très précaire et surtout les ingérences et balivernes d'un gouvernement "décomplexé".

Et nous, peuple français, on laisse faire, on se dit :" On verra bien" !

1789, les droits de l'homme, tout ceci semble bien loin…

Nous avons bien trop peur de ne plus pouvoir payer nos abonnements pour nos chaînes de la télévision câblée.

Pauvre de nous ! même cette bouffonnerie d'identité nationale ne nous a fait que très peu réagir. J'ignorais que tout un peuple pouvait se laisser "endormir" à ce point et en perdre son âme.

Pourtant, on nous montre un bel exemple des capacités d'un peuple uni face à l'injustice.

†e†io

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire